Affection oculaires et leur traitaments

Glaucome

Le glaucome est une maladie du nerf optique, nerf qui transmet les images vues par l’œil au cerveau. Le nerf optique est constitué de nombreuses fibres nerveuses (comme un câble électrique avec ses nombreux fils). Le glaucome endommage les fibres nerveuses, qui peuvent causer des taches aveugles et la perte de vision.

Le glaucome est lié à la pression à l’intérieur de l’œil, connu sous le nom de pression intraoculaire (PIO). Lorsque l’humeur aqueuse (un liquide clair qui circule normalement dans et hors de l’œil) ne peut pas s’écouler correctement, la pression s’accumule dans l’œil. L’augmentation de la pression intraoculaire peut endommager le nerf optique et entraîner une perte de vision.

Types de Glaucome

Glaucome à angle ouvert

La forme la plus courante de glaucome primaire est le glaucome à angle ouvert. Dans ce cas, le fluide aqueux ne s’écoule pas normalement par le système de drainage minuscule. La plupart des gens qui développent un glaucome primaire à angle ouvert ne remarquent aucun symptôme jusqu’à ce que leur vision soit altérée.  L’hypertension oculaire est souvent un précurseur de glaucome à angle ouvert effectif. Lorsque la pression oculaire est supérieure à la normale (autour du 20-21 mmHg), le risque de développer un glaucome augmente. Plusieurs facteurs de risque détermineront si vous allez développer un glaucome, y compris le niveau de PIO, les antécédents familiaux et l’épaisseur de la cornée. Si votre risque est élevé, votre chirurgien peut recommander un traitement pour abaisser votre pression intraoculaire, afin de prévenir les dommages futurs.

 Glaucome à angle fermé

Dans le glaucome à angle fermé, l’iris (la

partie colorée de l’œil) peut fermer complètement l’angle de drainage, bloquant brusquement l’écoulement de fluide aqueux et entraînant une augmentation de la PIO ou une lésion du nerf optique.  Dans le glaucome aigu à angle fermé, on note une augmentation soudaine de la pression intraoculaire due à l’accumulation de liquide aqueux. Cette condition est considérée comme une urgence parce que les dommages au nerf optique et la perte de vision peuvent survenir quelques heures après le problème. Les symptômes peuvent inclure des nausées, des vomissements, voir des halos autour des lumières, de même que des douleurs oculaires.

Glaucome a pression normale

Même certaines personnes avec une PIO « normale » peuvent éprouver une perte de vision due au glaucome. Cet état est appelé glaucome à pression normale.  Dans ce type de glaucome, le nerf optique est endommagé, même si la PIO est considérée comme normale. Le glaucome à pression normale n’est pas bien compris, mais l’abaissement de la PIO a démontré qu’il ralentissait la progression de cette forme de glaucome.

Le glaucome infantile,

Le glaucome infantile qui commence dans la petite enfance, l’enfance ou l’adolescence, est rare. Comme le glaucome primaire à angle ouvert, il y a peu, le cas échéant, de symptômes à un stade précoce. La cécité peut survenir si elle n’est pas traitée. Comme la plupart des types de glaucome, le glaucome infantile peut être héréditaire.

Examens diagnostiques en glaucome

Parce qu’il n’a pas de symptômes apparents, le glaucome est une maladie difficile à détecter sans examens oculaires complets et réguliers. Lors d’une évaluation glaucome, votre chirurgien effectuera les essais suivants :

La tonométrie

Votre chirurgien mesure la pression dans vos yeux (pression intraoculaire ou PIO) en utilisant une technique appelée tonométrie.  La tonométrie mesure votre pression intraoculaire en déterminant comment votre cornée réagit quand un instrument (ou parfois une bouffée d’air) appuie sur la surface de l’œil.

Examen du champ visuel

Un examen du champ visuel (périmètre) mesure tous les domaines de votre vue, y compris votre vision latérale, ou périphérique.  Il peut aider à trouver certains scénarios de perte de vision et reste un moyen essentiel pour vérifier le glaucome. Il est très utile pour découvrir les premiers changements dans la vision causés par des lésions nerveuses d’un glaucome. Pour cet examen , vous vous assoyez devant un instrument en forme de bol appelé un périmètre. Pendant que vous regardez au centre de la cuvette, les lumières clignotent. Chaque fois que vous voyez un éclair, vous appuyez sur un bouton. Un ordinateur enregistre l’emplacement de chaque éclair et si vous avez appuyé sur le bouton lorsque la lumière a jailli à cet endroit.  À la fin de l’épreuve, un tirage indique s’il y a des zones de votre champ de vision où vous ne voyiez pas les éclairs de lumière. Ca permet de savoir si vous avez des zones de perte de vision. La perte de la vision périphérique est souvent un signe précoce du glaucome.  L’examen du champ visuel est utilisé conjointement avec l’examen clinique et des examens OCT pour déterminer si vous souffrez de glaucome ou si votre glaucome s’aggrave.


Exemple de carte de champ visuel de glaucome

Tomographie par cohérence optique

La tomographie par cohérence optique (OCT) est une analyse particulière utilisée pour étudier l’anatomie de la rétine et du nerf optique dans les menus détails.  L’ OCT nécessite parfois la dilatation des pupilles, mais ne nécessite pas d’aiguille dans le bras et n’implique pas le toucher de l’œil. Une rétine saine mesure seulement un quart de millimètre d’épaisseur, mais elle contient plusieurs couches de cellules spécialisées.  Une couche convertit la lumière en signaux nerveux, une autre traite les impulsions nerveuses, tandis que l’autre transmet ces impulsions transformées au cerveau où elles sont interprétées.  L’essai TCO est comme avoir une biopsie optique de la rétine et du nerf optique; il offre une excellente visualisation de ces structures, et contribue grandement au diagnostic et au traitement du glaucome.  Chacun de ces outils d’évaluation est un moyen important de surveiller votre vision pour aider à assurer que le glaucome ne va pas vous priver de votre vue. Votre chirurgien discutera des examens qui sont les meilleurs pour vous. Certains essais devront éventuellement être répétés sur une base régulière afin de surveiller tout changement dans votre vision causé par le glaucome.

Traitements du glaucome

Bien qu’il n’y ait pas de remède pour le glaucome, il peut être contrôlé avec une bonne gestion.  Une pression intraoculaire (PIO) élevée peut endommager le nerf optique, ce qui peut conduire à la perte de vision.  Le traitement du glaucome se concentre sur la réduction de la PIO à un niveau qui est moins susceptible de causer davantage de lésions nerveuses optiques. Ceci est connu comme la « pression cible. »

La pression cible varie d’un individu à l’autre. Votre pression cible peut changer au cours de votre traitement.

Si vous avez un glaucome, votre chirurgien peut vous prescrire un médicament pour abaisser votre pression oculaire. Pour que les médicaments contre le glaucome fonctionnent, vous devez les prendre régulièrement et tels que prescrits par votre médecin. Il existe plusieurs médicaments différents disponibles pour le traitement du glaucome, y compris : les bêtabloquants antagonistes alpha, les analogues de prostaglandine, les antagonistes alpha, les inhibiteurs de l’anhydrase carbonique et les agents combinés.

Chirurgie du glaucome

Si vous avez un glaucome et si les médicaments et la chirurgie au laser n’abaissent pas votre pression oculaire de façon adéquate, votre chirurgien peut vous recommander de vous faire examiner par un spécialiste du glaucome, afin d’évaluer votre aptitude à des procédures appelées trabéculectomie ou sclerectomie .

Dans cette procédure, un minuscule trou de drainage est pratiqué dans la sclérotique (le blanc de l’œil). Le trou de drainage nouveau permet au fluide de s’écouler hors de l’œil dans une zone de filtrage appelé une bulle. La bulle est essentiellement cachée sous la paupière.

En cas de succès, la procédure permettra de diminuer votre pression intraoculaire (PIO), en minimisant le risque de perte de vision due au glaucome. La chirurgie est réalisée dans une salle d’opération sur une base ambulatoire.

Comment mettre les gouttes en glaucome

L'instillation se fait simplement, il faut:

- incliner un peu la tête vers l'arrière;
- tirer doucement la paupière inférieure;
- mettre une goutte dans la rigole conjonctivale;
- ne pas toucher l'oeil pour ne pas contaminer le flacon;
- ne pas hésiter à en mettre une seconde si on n'est pas sûr que la première ait été bien mise.

Après le traitement, ne pas oublier de:

- bien refermer le flacon ou bien jeter l'unidose;
- mettre le flacon à l'abri de la lumière.